23 février 2006

Straight Up and Down

Actuellement Brendan écoute une sélection hasardeuse de la discographie du Brian Jonestown Massacre, groupe de rock américain qui connaît une soudaine renommé après un documentaire confrontant ce groupe de « Perdant magnifique » et les Dandy Warhols qui s’adonnent au joie de la FM et du single.
Le Brian Jonestown Massacre a accumulé les albums à ne plus savoir qu’en faire. D’ailleurs le groupe les proposent aimablement en téléchargement libre sur son site internet, mais dans un format exotique (le OGG) et avec une qualité proche de celle d’un transistor crachotant « Salut les Copains » sur une plage de Normandie, un beau jours d’été 1962. Rien à voir avec Silence Radio et son rutilant EP en téléchargement .

b000003jgl.01.lzzzzzzz2

Pour l’instant l’album qui tourne le plus sur ma platine et mon Ipod est Thank God for Mental Illness  sorti en 1996 dont la tendance générale est une Pop très ironique multi influencé psyché-rock (marque de fabrique du Brian Jonestown Massacre).

b000003jgh.01.lzzzzzzz1

Il est suivi de près par Take It From The Man!, toujours en 1996, aux sonorités beaucoup moins légères, peut être plus proche du type de son qu’adoptera le Black Rebel MotoCycle Club dont l’un des membres vient du Brian Jonestown. L’album est moins cohérent que Thank For Mental Illness, mais la production est plus intéressante et des titres comme « Who » scotchent l’auditeur.

b00005yjka.01.lzzzzzzz

Restons en 1996 avec Their Satanic Majestie's Second Request, forcément avec un nom pareil on s’attend à voir un festival de Sitar et de drogues, façon psychédélisme à la Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band. Désolé de ne pas vous décevoir, c’est le cas. Quelques rapides beatniks songs à la guitare acoustique font intermède dans un nuage de titres étirés, où les nappes de sitar et de synthé modulaire à la « va t’en comme je te Moog », ne se cachent même plus. Un album dont je conseilles l’écoute en fin de soirée et surtout pas dans vos déplacement de jeune urbain, balladeur MP3 à la ceinture.

b00065u036.01.lzzzzzzzb000003jgq.01.lzzzzzzz

Pour prolonger l'écoute il existe un très bon "Best Of" deux CD : Tepid Peppermint Wonderland: A Retrospective, et l'on peut encore dans la liste des albums citer Give it Back.

Posté par ibrendan à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Straight Up and Down

Nouveau commentaire